Déjà 7 ans que Novatis existe
Déjà 7 ans que Novatis existe
1 April 2016
5 TECHNIQUES DE RÉFÉRENCEMENT NATUREL DÉFINITIVEMENT “HAS BEEN” EN 2016
5 TECHNIQUES DE RÉFÉRENCEMENT NATUREL DÉFINITIVEMENT “HAS BEEN” EN 2016
13 April 2016
Show all

CINQ MÉTHODES POUR AMÉLIORER LA RAPIDITÉ DE VOTRE SITE WORDPRESS

CINQ MÉTHODES POUR AMÉLIORER LA RAPIDITÉ DE VOTRE SITE WORDPRESS

La vitesse d’un site à toujours été un enjeu très important. Un temps de chargement plus court assure à vos utilisateurs une navigation plus agréable et un temps de visite plus long. Mais voilà, les sites sous WordPress sont de plus en plus lourds et complexes. La faute aux innombrables plugins et une tendance à oublier que l’optimisation est une des priorités de chaque développeur. Nous allons donc voir cinq moyens pour réduire ce temps de chargement. 

1. MINIFIER

S’il y a bien une chose qu’on voit partout sur le web c’est le terme « minifier ». Mais que signifie-t-il exactement ? Minifier sont code c’est le compresser, rendre le fichier moins lourd en supprimant les espaces, les commentaires, en simplifiant les variables, et de manière générale votre code.

Alors bien entendu, comme tout ce que nous allons voir par la suite, nous n’allons pas réaliser manuellement cette tâche.
Ça nous prendrait trop de temps et ce ne serait pas la solution la plus optimale. Non, nous allons utiliser des outils qui exécutent cette tâche à merveille.

Bien entendu il vous faut garder une copie des fichiers que vous allez minifier (en général, un site en pré-production contient les fichiers non minifiés, et le site en production contient les fichiers minifiés).

Trois méthodes :

  • Manuelle : Compress My Code est un outil en ligne pour compresser trois types de fichier (HTML, CSS, JAVASCRIPT)
  • Semi-automatique : Grâce à un code ajouté dans le fichier function.php de votre thème WordPress, vous allez effectuer ces actions automatiquement.
  • Automatique : Better WordPress Minify est un plugin qui va vous permettre d’effectuer cette action de manière automatique

 

2. COMPRESSER VOS IMAGES

La ressource qui met le plus de temps à se charger est incontestablement vos images. Ce sont les fichiers les plus lourds du site, et si elle ne sont pas optimisées pour votre site web, vous courez à la catastrophe.

Si vous souhaitez le faire manuellement, il vous suffit d’enregistrer vos images sous le format web (proposé dans la plupart des éditeurs d’images comme Photoshop).

Ou bien vous pouvez utilisez des logiciels comme Kraken ou bien Imagify (Français) qui va, de manière automatique, compresser toutes les images présentes sur votre site WordPress ainsi que les prochaines ajoutées.

 

3. METTRE EN CACHE

La mise en cache de votre site va permettre à des utilisateurs qui ont déjà consulté votre site web de ne pas recharger l’ensemble des contenus présents (mais uniquement ce qu’ils n’ont pas déjà visité). C’est un énorme soulagement pour vos serveurs et une nette amélioration pour l’utilisateur.

Plusieurs méthode pour arriver à cela :
Le CDN est un service qui peut s’acheter auprès de votre hébergeur et qui va mettre en place des copies de votre site web sur plusieurs serveurs autour du monde. Votre site ne sera donc pas réellement en cache, mais cette méthode divise par deux son temps de chargement.

Le plugin W3 Total Cache peut venir en complément d’un CDN (et propose également une minification des fichiers). Il s’agit d’un must have et vous constaterez ses effets dès sa configuration.

 

4. AMP

Sous ce sigle se cache une technologie développée par Google pour rendre nos sites sur mobile encore plus rapides.
Elle consiste à adapter le HTML pour le mobile, en créant un sous-ensemble de ce langage destiné au mobile. Tout cela peut paraître un peu nébuleux, mais sachez que cette technologie arrive petit à petit et qu’il faut en être.

Vous pouvez vous référer à la FAQ de Google pour commencer à utiliser cette technologie. A noter que WordPress propose déjà un plugin pour générer automatique une version AMP de votre site (à noter qu’elle ne sera pas automatiquement proposée à vos visiteurs sur mobile, il faut modifier les URL, pensez à bien lire la documentation).

5. MESURER

Il existe un grand nombre d’outils en ligne pour mesurer la qualité et la vitesse de chargement de votre site. Peu importe lesquels vous utiliserez, l’important est de le faire. Vous pourrez ainsi constater combien votre site est lent ou bien, au contraire, voir que vous vous en sortez bien par rapport à d’autres.

Je peux vous recommander GT Metrix qui est un outil complet et gratuit. Il vous indiquera les ressources les plus longues à charger et qui ne sont pas optimisées, ainsi que votre score de chargement (un peu comme les classes énergétiques pour l’électroménager).

Vous l’aurez compris, la vitesse de votre site est un enjeu majeur. Et elle va le devenir de plus en plus, les géants comme Google, Microsfot, IBM, Facebook, veulent un web accessible pour tous (il développent d’ailleurs les réseaux pour que toute la planètes ait accès à internet) et ils encouragent donc ces pratiques. En somme, avoir un site optimisé est meilleur pour vous, pour vos visiteurs, pour votre référencement et pour le monde ! Autant de raisons pour s’y consacrer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *